Academie

 

Détail

Résumé : 2003 marque la « fin » du séquençage du génome de l'homme. Cette opération d'envergure avait coûté quelque 3 milliards de dollars et mobilisé huit laboratoires dans le monde (quatre américains, un britannique, un allemand, un français et un japonais).

Depuis cette date, le coût du séquençage de l'ADN a chuté et continue de diminuer, atteignant des chiffres (1 000 dollars) qui permettent d'envisager, très prochainement, son utilisation médicale à très grande échelle. La médecine d'organe fera place, peu ou prou, à une médecine génétique moléculaire et cellulaire.

Nous évoquerons les domaines d'application les plus en pointe dans ces applications et les questions qui vont se poser, de nature très diverses, lors du développement de ces approches.

En 2007, le chercheur japonais Shinya YAMANAKA décrit une méthode révolutionnaire de production de cellules souches « embryonnaires » à partir de cellules adultes de divers types. Ces cellules, dites iPS pour « induced Pluripotent Stem cells », sont capables de se multiplier indéfiniment et de se différencier en de très nombreux types cellulaires. Très proches des cellules embryonnaires, ces cellules seront à l'origine d'un chapitre, jusque-là relativement modeste, de la médecine que l'on appelle « médecine régénérative ». Là encore, nous brosserons un tableau des applications de ces technologies en médecine humaine et aborderons les principaux problèmes posés par leur application.

Biographie : Ancien élève de l'Ecole Polytechnique, directeur de recherche à l'INSERM, Pierre TAMBOURIN est, depuis 1998, directeur général de Genopole® à Évry. Il préside également le Comité national de réflexion éthique sur l'expérimentation animale depuis 2010 ainsi que l'association Centre de recherche Clinique et Translationnelle depuis 2009.

De 1993 à 1997, Pierre Tambourin a dirigé le département des sciences de la vie du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et, de 1989 à 1992, la section de recherche de l'Institut Curie. Il a aussi présidé le conseil d'administration de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan de 2004 à 2009, le Centre d'Etude du Polymorphisme Humain (CEPH) de 2003 à 2005, et le Conseil scientifique de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) de 1998 à 2003. Il a enfinfortement contribué à la création du pôle Medicen Paris Region et en a été vice-président jusqu'à 2009.

Ses activités de recherche ont été consacrées essentiellement à la cancérologie moléculaire visant à comprendre les mécanismes qui transforment une cellule normale en cellule cancéreuse, puis à identifier les gènes impliqués dans ces mécanismes (79 publications internationales).

Pierre Tambourin est officier de la légion d'honneur, officier de l'ordre national du mérite. Il est membre de l'Académie des Technologies.


 

Plan du site

L'Académie 

Activités 

Publications

Fonds documentaire 

Coopération 

Lien utiles 

 

Académie Hassan II des Sciences et Techniques
Km 4, Avenue Mohammed VI – Rabat
Tel : (212 5) 37 75 01 79 | 37 63 53 76 | 37 63 53 77
fax : (212 5) 37 75 81 71