Academie

 

Détail

Au Maroc, l'agriculture comprend une diversité d'agroécosystèmes de type méditerranéen, situés en montagnes ou en plaines et sous climats sub-humides, semi-arides ou arides. A l'exception des agroécosystèmes de l'arganier et oasiens avec le palmier dattier, des zones irriguées (Tadla, plaines du Gharb) et des zones de céréaliculture (Chaouia et Saiss), les autres agroécosystèmes ont pour pivot l'olivier (Haou,z Sraghna, Azilal-Beni Mellal, Zarhoun, Sefrou, Taounat jusqu'à Chaouen et Ksar El Kbir). Ce rôle structurant de l'olivier s'observe dans la plupart des agroécosystèmes du bassin méditerranéen.

Ces agroécosystèmes oléicoles ont une diversité qui est en relation étroite avec les espèces et les variétés cultivées. Les agroécosystèmes traditionnels sont fondés sur la culture de plusieurs espèces herbacées et arborées, le plus souvent situés en montagne (nord du Maroc). A l'opposé, des systèmes de culture monovariétale se trouvent dans les zones de production oléicole, par exemple en Andalousie, où seule une variété, Picual, occupe la majeure partie de l'oléiculture, avec une densité n'excédant pas 100 arbres/ha. Ce système de culture à faible densité caractérise aussi plusieurs zones oléicoles au Maroc comme les zones du pré Rif (Taounate), où l'olivier est associé à des cultures de céréales ou de fourrages.

Lien vers le programme des journées


 

Document sans titre
Plan du site

L'Académie 

Activités 

Actualités

Publications 

Fonds documentaire 

Coopération 

Lien utiles 

 

Académie Hassan II des Sciences et Techniques
Km 4, Avenue Mohammed VI – Rabat
Tel : (212 5) 37 75 01 79 | 37 63 53 76 | 37 63 53 77
fax : (212 5) 37 75 81 71