Academie

 

Détail

Résumé : L'évolution de l'univers a généré des formes de plus en plus complexes de la matière, jusqu'à la matière vivante et pensante, par auto-organisation. La matière animée tout comme la matière inanimée, les organismes vivants ainsi que les matériaux, sont formés de molécules et d'ensembles organisés résultant de l'interaction des molécules entre elles. La chimie établit le pont entre les molécules de la matière inanimée et les systèmes moléculaires hautement complexes qui constituent les organismes vivants. La chimie moléculaire a développé un ensemble de méthodes très puissantes pour la construction de molécules toujours plus sophistiquées. La chimie supramoléculaire se fixe comme but l'édification d'assemblées de molécules au moyen des interactions entre les partenaires. La formation spontanée d'architectures organisées repose sur la mise en oeuvre d'information au niveau moléculaire, en une sorte de programmation moléculaire, qui établit ainsi un lien entre chimie et science de l'information. Elle constitue la base de la capacité d'auto-organisation qui a conduit de la matière à la vie. Le champ de la chimie est l'univers de toutes les espèces moléculaires et de toutes les transformations possibles de la matière. Celles effectivement présentes dans la nature ne forment qu'un seul monde parmi tous les mondes possibles en attente d'être créés. Des considérations conceptuelles sur la chimie et la science en général seront présentées.

Biographie : Jean-Marie Lehn est professeur à l'Institut d'Etudes Avancées de l'Université de Strasbourg (USIAS), professeur émérite à l'Université de Strasbourg et professeur honoraire au Collège de France à Paris. En 1968, il a réalisé la synthèse de molécules en forme de cage (cryptands) possédant une cavité tridimensionnelle (crypte) pouvant accueillir une autre espèce, molécule ou ion, pour former un cryptate. Ces travaux se sont étendus à l'étude des bases de la ''reconnaissance moléculaire'' (la façon dont une molécule réceptrice reconnaît et lie de manière sélective un substrat), qui joue un rôle fondamental dans les processus biologiques Au fil des années, ils ont conduit à la définition d'un nouveau champ de la chimie, qu'il a appelé « chimie supramoléculaire ». Elle concerne les entités complexes formées par l'association de deux ou plusieurs espèces chimiques maintenues ensemble par des forces intermoléculaires.

En 1987, Jean-Marie Lehn a reçu le Prix Nobel de chimie avec Donald Cram et Charles J. Pedersen.

Ses travaux se sont développés vers la chimie des processus d'auto-organisation, concernant la conception de systèmes chimiques programmés capables de former des ensembles supramoléculaires hautement spécifiques par assemblage de composants appropriés de façon spontanée mais dirigée par l'information moléculaire présente dans le système. Plus récemment, la mise en oeuvre de phénomènes de sélection et de dynamique réactionnelle a conduit au développement de la ''chimie dynamique constitutionnelle'' dont les entités sont capables de se réorganiser en réponse à des stimuli externes, ouvrant ainsi la voie à une ''chimie adaptative et évolutive''.

En 2002, le professeur Lehn a fondé l'Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires (ISIS) à Strasbourg. Il a été impliqué dans un grand nombre d'organismes publics et privés et a participé à la création de plusieurs start-ups. En tant que président de l'Organisation internationale des sciences chimiques pour le développement (IOCD), il vise, avec un groupe de collègues dévoués, à aider les chimistes dans les pays en développement. Auteur de plus de 900 publications scientifiques et de 2 livres, il est membre de nombreuses académies et institutions. Outre le prix Nobel, il a reçu de nombreuses distinctions et prix internationaux, parmi lesquels, le titre d'Officier de l'Ordre National du Mérite (1993), de Commandeur de la Légion d'Honneur (1996), le Österreichisches Ehrenzeichen für Wissenschaft und Kunst (première classe) (2001), le Grosses Verdienstkreuz mit Stern der Bundesrepublik Deutschland (2009), Grand officier de l'ordre du Mérite culturel de Roumanie (2004), Médaille Eucor4 (2013) et Grand officier de la Légion d'honneur (2014). Il est membre fondateur de l'Académie des technologies - France et il est l'auteur de ''La Chimie supramoléculaire'', De Boeck Université, 1997 (ISBN 2-8041-2504-1).




 

Plan du site

L'Académie 

Activités 

Publications

Fonds documentaire 

Coopération 

Lien utiles 

 

Académie Hassan II des Sciences et Techniques
Km 4, Avenue Mohammed VI – Rabat
Tel : (212 5) 37 75 01 79 | 37 63 53 76 | 37 63 53 77
fax : (212 5) 37 75 81 71